« Retour à l'aperçu

Styles de course 

Parmi les coureurs, il existe trois styles de course différents: la course avant-pied, la course talon et la course métatarse. Les trois styles de course ont leurs avantages et leurs inconvénients. Choisis un style de course, puis fais-toi conseiller par notre personnel de vente quant à la chaussure de course adaptée.

Laufstile Vorfuss

Course avant-pied

L’atterrissage puis la compression de la jambe se font à l’avant du pied, c’est-à-dire sur le coussinet plantaire et les orteils. Le pied n’est pratiquement pas déroulé. Très dynamique, la course avant-pied est le style de course le plus rapide. Le danger de torsion est relativement faible car il n’est pas nécessaire de dérouler l’ensemble du pied.

Mais la course avant-pied ne convient qu’à des coureurs très entraînés parce qu’elle consomme beaucoup de forces. De plus, le talon d’Achille et les muscles des mollets sont fortement sollicités.

Laufstile Fersenfuss

Course talon

Le style de course talon est le plus répandu. Il est nettement plus confortable que les deux autres car il fait moins appel aux muscles des mollets. Il convient bien à des distances longues et à des coureurs plutôt lents.

Lors du mouvement de course, le pied se pose sur le sol d’abord avec la tranche extérieure du talon, puis se plie vers l’intérieur. Le pied se déroule sur toute sa longueur et se projette par les coussinets et les orteils.

Le grand inconvénient de la course métatarse est que le pied se plie souvent trop fortement vers l’intérieur. De plus, les mécanismes d’amortissement du corps ne peuvent pas être utilisés de manière optimale, car le déroulé se fait sur tout le pied, si bien que les articulations sont plus fortement sollicitées. Pour la course talon, il est recommandé de prendre des chaussures pas trop légères, avec un guidage et un amortissement très bons.

Laufstile Mittelfuss

Course métatarse

Pour beaucoup de coureurs, la course métatarse est le compromis idéal. Avec le poser du pied à plat, on évite les extrêmes, tout en profitant néanmoins des mécanismes d’amortissement du corps et du système de restitution d’énergie unique des muscles.

Lors de la course métatarse, le pied se pose avec la tranche extérieure et se déroule jusqu’à l’avant-pied. A partir de là se fait la projection. Les forces d’impact peuvent être très bien absorbées, car le corps amortit activement dans la musculature, ce qui évite une sollicitation trop forte de l’appareil moteur. Cette technique de course convient aussi à des coureurs avec une légère hyper pronation.

 

Visitez notre magasin en ligne pour choisir
vos équipements de course

Vers les produits